L’histoire de la poubelle à tri sélectif

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Corbeille à papier

Corbeille à papier

Le recyclage n’a rien de nouveau, même s’il n’a que rarement été appliqué à tous types de déchets et d’ordures. Ainsi, depuis que l’homme fabrique des outils, il sait aussi les recycler, lorsque ces derniers arrivent en fin de vie. L’incinération a aussi été utilisée pour exploiter l’énergie des déchets que nous produisons. Mais c’est tout de même la valorisation des déchets par le recyclage, à savoir leur transformation en d’autres objets qui donne les résultats les plus probants, d’un point de vue écologique.

Paris est certainement la première ville de France à se doter d’une véritable politique de gestion des déchets. À la fin du XIXe siècle, le préfet du département de la Seine, M. Poubelle a fait voter des arrêtés définissant la collecte des déchets par la municipalité. Le premier dictionnaire français à intégrer le mot « poubelle » arrive moins de dix ans après, témoignant du lien liant M. Poubelle avec son « invention » de fait.

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la poubelle n’a pas fait que des heureux ! Les propriétaires parisiens se sont ainsi vus imposer un nouvel investissement obligatoire, qu’ils jugeaient inutile, alors que les locataires voyaient une nouvelle taxe, celle relative à la collecte des ordures ménagères. Les chiffonniers non plus ne voyaient pas de bon œil l’arrivée d’une concurrence déloyale de la part des pouvoirs publics qui, voici peu, leur ont délivré une licence leur permettant d’exercer dans les rues de la capitale. Pour calmer les esprits, la collecte des déchets s’était vue simplifier, par abandon du tri sélectif. Mais cela n’a pas suffi.

En effet, face à de telles réticences, il faudra attendre les années 1950 pour voir le principe de la poubelle entrer dans les mœurs de toutes les municipalités françaises, que la collecte soit effectuée par la municipalité, une communauté locale, ou un acteur privé. Il faudra même attendre les années 1970 pour commencer à revoir la collecte sélective des déchets, suite aux chocs pétroliers de cette période. Enfin, il faudra encore attendre jusqu’aux années 2000 pour que le tri sélectif se démocratise, notamment par l’utilisation de poubelles à tri sélectif, et que les municipalités s’y intéressent sérieusement, au point de mettre en place des politiques de recyclage à grande échelle, grâce à l’intérêt sans cesse croissant de la population pour la préservation de la nature.

Cependant, le recyclage des ordures ménagères reste très onéreux, bien plus onéreux que l’enfouissement ou l’incinération, deux méthodes concurrentes largement employées. En effet, le tri des déchets nécessite beaucoup de main d’œuvre, alors que celle-ci reste chère, même si elle n’est pas toujours très qualifiée. Aussi, pour limiter les coûts en ressources humaines, les politiques de collecte d’ordures ménagères sensibilisent les citoyens au tri à la source, à savoir dès la poubelle, avec l’usage d’une poubelle à tri sélectif dotées de plusieurs compartiments, ou encore de poubelles dédiées à chaque type d’ordures. Au niveau du centre de tri, les employés chargés du tri n’ont plus qu’à vérifier la conformité des ordures collectées, pour les valider, ou les rejeter.

Crédit photo : Kilian Zsuzsanna

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »